activité physique

Focus bien-être

ACTIVITES PHYSIQUES ET maladies auto-immunes

Selon la définition de l’OMS, on entend par activité physique : tout mouvement produit par les muscles squelettiques, responsable d’une augmentation de la dépense énergétique. Plusieurs études montrent les bénéfices de l’activité physique au cours de différentes  maladies auto-immunes comme le lupus systémique, le syndrome de Sjögren, la sclérodermie par exemple notamment sur la fatigue, la qualité du sommeil, le psychisme.

focus bien-être

L'activite physique: Qu'est ce que c'est ?

L’activité physique c’est donc :
•    L’activité physique quotidienne avec
o    les déplacements actifs : marcher, faire du vélo, monter et descendre les escaliers,
o    les activités domestiques : faire le ménage, bricoler, jardiner…
o    les activités professionnelles (travail physique par exemple) ou scolaire.
•    La pratique sportive, pratiquée selon des niveaux très différents : loisirs ou compétition, sport à l’école, sport individuel ou collectif…

L’activité physique ne se limite donc pas à la pratique sportive, et surtout elle s’oppose à l’inactivité physique et à la sédentarité.

  • La sédentarité se définit par le temps cumulé assis pendant la période d’éveil au cours de laquelle la dépense énergétique est égale à celle de repos (comportement physiquement passif) ; on est sédentaire si ce temps dépasse 7h/24h
  • L’inactivité physique : c’est un niveau insuffisant d’activité physique, supérieure à la dépense énergétique de repos mais inférieure aux recommandations d’activité physique pour la santé, c’est-à-dire moins 150min/sem d’activité physique.

Et vous, connaissez-vous votre niveau d’activité ? Vous pouvez vous évaluer en cliquant sur ce lien et répondre à questionnaire très rapide.

L’activité physique se caractérise par sa durée, sa fréquence et son intensité. 

  • Lors d’une activité physique d’intensité légère :
    o    la respiration est presque normale sans essoufflement,
    o    la conversation est possible,
    o    le cœur n’est pas accéléré.
  • Lors d’une activité physique d’intensité modérée :
    o    la respiration est légèrement accélérée et l’essoufflement est faible,
    o    la conversation est possible,
    o    les battements du cœur sont un peu accélérés.
  • Lors d’une activité  physique d’intensité élevée :
    o    la respiration est accélérée et l’essoufflement est élevé,
    o    la conversation est difficile, faite de phrases courtes,
    o    le cœur bat vite.

focus bien-être

Pourquoi il est important d’avoir une activité physique adaptée ?

Pour lutter contre les effets de la sédentarité qui est très importante dans nos sociétés actuelles et ce pour plusieurs raisons. En effet, l’inactivité physique est considérée comme le 4ème facteur de risque de décès dans le monde, elle est la cause principale de 21 à 25% des cancers du sein ou du colon, de 27% des cas de diabète et d’environ 30% des cas de cardiopathie ischémique.

L’activité physique permet de :

  • réduire le risque d’hypertension, de cardiopathies coronariennes, d’accident vasculaire cérébral, de diabète,
    diminuer le risque de cancer du sein et du colon
  • améliorer l’état des os  (le squelette) et diminue le risque de chute.
  • Diminue le risque de dépression
  • C’est aussi un déterminant clé de la dépense énergétique, elle est donc fondamentale pour l’équilibre énergétique et le contrôle du poids.

Plusieurs études montrent les bénéfices de l’activité physique au cours de différentes  maladies auto-immunes comme le lupus systémique, le syndrome de Sjögren, la sclérodermie par exemple notamment sur la fatigue, la qualité du sommeil, le psychisme.